On se réveille un soir et on comprend qu'on a passé dix ans dans le noir, une décennie de brouillard.
On croit qu'on a perdu dix années, on regrette, on croit qu'on les rattrapera jamais d'façon, et cette "perte irrémédiable" nous laissera un goût amer sur le palais jusqu'à la fin des temps.

Et puis on se redresse sur les coudes et on voit aussi que sans ces dix ans, on serait peut-être jamais devenu qui on est aujourd'hui, et qu'on est pas si mauvais que ça, dans le fond. On est même plutôt bien lotti. La vie est faite d'errances, d'absences, d'alternances, plus ou moins intenses. Le chemin est semé d'embuches où l'on chute, et d'où l'on se relève, dans un ressac inlassable.

 

"Un soleil qui s'éteint, c'est une mer qui s'étire ; un enfant qui nous vient, c'est une mort à venir...
Et toujours ce temps qui nous porte, c'est pas nous qu'on choisit, nous on s'emporte, dans un désir de désir !!"

Têtes Raides

 

 

"C'est justement parce que c'est difficile que c'est bien, la vie !"
Un être cher