On peut choisir de cesser d'avoir honte, de cesser d'avoir mal. On peut choisir d'apprendre quelque chose chaque jour. On peut choisir de FAIRE QUELQUE CHOSE DE NOUVEAU chaque jour. On peut choisir de le recommencer le lendemain. Pour voir ce que ça donne de faire quelque chose plusieurs fois de suite. Qu'est-ce que je ressens ? Est-ce plus facile ? Plus difficile ? Qu'est-ce qui change ?

 

  • Ce matin, au réveil, j'ai mangé une pomme et un kaki, et bu une tasse de thé vert. J'ai fait un étirement de yoga, une fois, lentement. J'ai senti l'odeur de l'huile essentielle de patchouli, ai écrit "J'aime l'odeur de l'huile essentielle de patchouli" sur un morceau de papier que j'ai plié plusieurs fois. J'ai décidé d'écrire chaque jour de ma vie sur un papier une sensation que j'aime et de les garder dans une boîte. J'ai décidé de prendre le temps de faire les choses.

 

  • Ce matin, au réveil, j'ai eu peur de la réaction de mes proches quand je leur annoncerai que j'ai démissionné du poste auquel je venais tout juste d'être affectée. Ce matin, j'ai eu peur de ne jamais réussir à retrouver l'énergie nécessaire pour entreprendre quelque chose. J'ai peur des autres, aussi, peur qu'ils me jugent et me fassent du mal. Alors je préfère rester chez moi, dans ma chambre, là où je suis en sécurité.

 

  • Ce matin, en surfant sur le Net et dans ma tête, j'ai cherché des pistes d'avenirs possibles. Je me suis inscrite au concours d'entrée à l'Institut Régional d'Administration, puis j'ai lu le contenu des épreuves d'admissibilité et j'ai compris que je n'avais pas les connaissances requises, et que cet univers de travail ne m'intéressait pas.
  • J'ai trouvé des offres de Service civique, avant de me rendre compte que j'avais dépassé d'un an l'âge maximal pour pouvoir postuler à une offre.
  • J'ai trouvé une possibilité de volontariat dans une association d'aide aux handicapés mentaux, l'Arche, qui consistait à aller vivre dans un foyer avec ces handicapés et d'autres volontaires pour une durée d'un an. C'était avant de me rendre compte que c'était une association catholique pratiquante.

 

 

  • Je veux me forcer à faire une nouvelle chose par jour.

 

~~~

 

 

  • J'ai mangé une baguette de pain en entier avec du beurre et de la confiture, et le reste de mon porridge de la veille réchauffé au micro-ondes. J'ai eu envie d'aller visiter une exposition d'art contemporain et ai cherché sur Internet des lieux d'exposition aux alentours. Sur le site de l'Ecole des Beaux-Arts de Quimper, j'ai cherché des informations sur les cursus de formation proposés, avant de me rendre compte que les épreuves d'entrée demandaient de sérieuses connaissances en art. J'ai cherché des informations sur les cours hebdomadaires destinés aux amateurs proposés par l'Ecole, et puis j'ai pensé "Laisse tomber, tu ne fais pas partie de ce monde là". J'ai trouvé une exposition d'art à Huelgoat, dans une ancienne école de filles, mais la galerie n'est ouverte que de mai à septembre.

 

  • J'ai pensé à repasser le concours de PE en avril, pour le fun, mais c'est pas possible puisqu'il fallait s'inscrire avant octobre, et puis de toute façon, j'aurais été confrontée aux mêmes problèmes que maintenant.

 

  • Je réalise que de ma vie, je n'ai jamais travaillé. Je n'ai jamais oeuvré à me transformer, jamais oeuvré à transformer l'existant.

 

 

  • J'ai envie d'être aimée. J'ai envie de participer au projet de quelqu'un, mais sans devoir trop m'impliquer non plus.

 

  • Je me rends compte que tout le monde a fait ce qu'il a pu pour m'aider, et que moi je n'ai rien fait pour m'aider.

 

  • Je n'aime personne.

 

  • J'ai envie d'apprendre à peindre.

 

  • Parfois j'ai envie de sauver mes parents mais je ne sais pas de quoi.